Achat local

Précédente Remonter Suivante

L’achat local : un lexique à s’approprier
par Viviane Lacroix

Dans le cadre de notre Plan d’action sectoriel, nous avons voté une décision visant à favoriser l’achat local. L’alimentation est l’un des secteurs où nous pouvons acheter localement. En lisant un article de la nutritionniste Hélène Laurendeau sur le sujet, je me suis rendue compte qu’un tout nouveau vocabulaire était né. En voici quelques exemples1 :

LOCAVORISME et LOCAVORE : les personnes qui sont locavores doivent manger uniquement des aliments qui sont produits à moins de 160 km de leur domicile.

MANGER LOCAL : l’Agence canadienne d’inspection des aliments qui vient d’entreprendre la modernisation de l’étiquetage des aliments, semble dire que le terme local est permis pour les aliments produits dans la province ou les territoires où ils sont vendus. Il s’agit donc de manger des aliments produits près de son milieu de vie, et aussi de suivre le rythme des saisons.

TERROIRISME et TERROIRISTE : ce terme semble plutôt employé pour les amateurs de vin. Au Québec, le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV), nous dit que le terme terroir ne jouit d’aucune protection particulière.

Les 3N-J : concept élaboré par Laure Waridel. Ils signifient : Nu (peu emballé), Non loin (produit localement), Naturel (peu transformé) et équitable (Juste).

KILOMÉTRAGE ALIMENTAIRE : c’est la distance que parcourt un aliment entre son lieu de production et son lieu de consommation.

SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE : possibilité pour un pays d’assurer son indépendance agroalimentaire en produisant suffisamment pour ses habitants, en fonction des conditions qu’il fixe lui-même.

ÉCOGASTRONOMIE : plusieurs restaurateurs du Québec sont des adeptes de l’écogastronomie. Ils valorisent l’achat local, les produits de pêche durable et l’agriculture biologique. Tourisme Montréal ajoute sur son site de restaurants les mots « Pratiques durables » pour ces restaurants.

GASTRONOMADES : touristes amateurs de spécialités régionales. Au Québec, on retrouve plusieurs de ces circuits touristiques.

Pour en savoir plus : http://www.terroiretsaveurs.com/

__________
1Source : Ricardo, MANGER LOCAL, vol. 11, no 8, p. 37

[Viviane Lacroix est membre du Comité conjoint pour le développement d’une politique d’achat responsable.]

[avril 2014]