La rémunération des médecins

Remonter Suivante

La rémunération des médecins au Québec :
un problème auquel il faut s’attaquer
par Viviane Lacroix, responsable régionale du comité de l'action sociopolitique

Au cours du mois de février 2018, nous avons vécu l’annonce de l’augmentation de la rémunération des médecins spécialistes avec indignation. Pourquoi verse-t-on autant d’argent à une catégorie de personnel de la santé? Pourquoi les médecins reçoivent-ils huit fois le salaire moyen d’un Québécois?

Un texte de Guillaume Hébert, chercheur à l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), publié dans le magazine Quoi de neuf de l’automne 2017, nous permet de faire un retour historique sur la rémunération des médecins. Contrairement aux autres travailleurs du domaine de la santé, employés de l’état, les médecins obtiennent le statut de travailleurs autonomes, mais envoient leur note d’honoraires à un seul client, la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). De plus, le droit d’incorporation, obtenu en 2007, leur permet de réduire leur niveau d’imposition et diminue d’autant les revenus du gouvernement.

La rémunération des médecins représente 21 % du budget de la santé et des services sociaux, lequel constitue 38 % des dépenses de l’État québécois. La rémunération à l’acte amène les médecins à encourager leurs patients à consommer plus de soins, entraîne des coûts de gestion importants et n’incite pas les médecins à déléguer des actes à d’autres professionnels de la santé.

Compte tenu de cette situation, le Conseil d’administration de l’AREQ a décidé de lancer une pétition sur la rémunération des médecins laquelle a été déposée à l’Assemblée nationale au début de mars. La présentation de cette pétition a été faite par Mme Diane Lamarre, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et d’accessibilité aux soins, en matière de soutien à domicile et porte-parole de l’opposition officielle pour la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Dans cette pétition, l’AREQ demande au gouvernement du Québec de revoir les modes de rémunération des médecins afin de réduire la part du budget du gouvernement consacrée à cette rémunération tout en permettant d’assurer un meilleur accès aux services de santé et services sociaux pour l’ensemble de la population.

Les personnes responsables sectorielles de l’action sociopolitique vous inviteront à signer cette pétition, soit en version papier soit en version électronique, durant les mois de mars, avril et mai prochains. D’autres modes de rémunération sont possibles. L’AREQ compte sur vous.

[avril 2018]