Les soins à domicile

Précédente Remonter Suivante

Soins à domicile : l'état de la situation
par Viviane Lacroix

L’automne dernier nous vous avions demandé de faire connaître votre opinion sur les soins à domicile à l’aide d’un sondage. Ce questionnaire avait été envoyé à tous les responsables sectoriels du CASP (comité d’action sociopolitique) et du CCF (comité de la condition des femmes) de l’île de Montréal. Dix-huit personnes de la région ont répondu. Ce sondage nous a révélé que les services en matière de soins à domicile étaient relativement faciles à obtenir. Cependant, les délais pour les recevoir auraient augmenté et des coûts auraient été ajoutés.

Au Québec, il existe trois types de besoins et services :

Ce sont le réseau public de santé, les entreprises d’économie sociale, les organismes communautaires ou le secteur privé qui offrent ces services. Seul le réseau public les offre gratuitement.

L’AREQ a constaté ce qui suit :

De plus, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec encourage le transfert des services publics vers les entreprises d’économie sociale et les entreprises privées.

Dans le cas des Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), on constate qu’il existe un alourdissement de la clientèle, que les soins d’hygiène sont déficients et que le manque de personnel entraîne un accroissement de la charge de travail. C’est pourquoi la vigilance s’impose pour qu’en situation de perte d’autonomie, les aînés aient un milieu de vie décent.

__________
Ce texte a été inspiré par un écrit de Jocelyne Larocque du secteur Au pied du courant et par l’exposé de Ginette Plamondon, conseillère au dossier de l’action sociopolitique et de la condition des femmes dans un document intitulé :
« Perte d’autonomie et milieu de vie ».

[avril 2017]