Une ballade sur les toits

Précédente Remonter Suivante

Une balade sur les toits
par Louise Roberge

Lorsqu’on tient à se divertir, Montréal offre plusieurs possibilités. On peut y faire des promenades et découvrir plusieurs beaux quartiers. En cas de pluie, la visite du Montréal souterrain permet d’admirer des expositions, des sculptures et faire du lèche-vitrines.

Quelle autre sortie originale? Une balade sur les toits! Je l’ai effectuée suite à une offre du Cœur des Sciences de l’UQAM. C’était une visite de deux heures, tout en verdure et en hauteur. Cette balade scientifique était animée par les cofondateurs de La ligne verte : Antoine Trottier, spécialiste des installations de toits verts, et Patrice Godin, spécialisé en agriculture urbaine. Réunies rue Sainte-Catherine angle Clark, vingt-cinq personnes de tous les âges ont commencé la visite à la Maison du développement durable.

À l’entrée, un mur végétal, d’une hauteur de cinq étages, filtre l’air de façon décorative. L’ascenseur nous mène au dernier étage pour satisfaire notre curiosité : le toit. En ce lieu, s’étale un tapis de plantes, de fleurs et autres, dont le rôle permet une meilleure isolation du bâtiment, absorbant une partie de l'eau et permettant d'en  rafraîchir l'air. On ne devine rien d’en bas sur la rue Sainte-Catherine. Il est impressionnant d’apprendre tous les développements et recherches exposés par nos deux spécialistes pour la réalisation des toits verts.

Nous nous rendons ensuite à pied au Palais des Congrès. L’ayant déjà fréquenté pour un congrès, je ne pensais pas me retrouver un jour sur le toit transformé en potager offrant une grande variété de légumes. Des étudiants y travaillent minutieusement à développer ces plantes. Une grosse ruche fréquentée par de nombreuses abeilles produit avec succès chaque année un miel délicieux.

Puis nous continuons la balade vers l’hôtel Hilton Bonaventure. Nous nous retrouvons sur le toit, devant un plan d’eau où se promènent de beaux canards et des carpes Koï. Comme décor, des arbres presque cinquantenaires. Un résidant se prélasse sur sa chaise longue dans ce bel environnement. Un restaurant extérieur se trouve aussi à cet endroit. Nous franchissons un ponceau pour observer des plants de fines herbes et des légumes à la portée du chef cuisinier. Quels délicieux repas frais en perspective!

Ces deux heures de balades sur les toits et dans les rues de Montréal furent des plus agréables. L’équipe des étudiants de l’UQAM, où chacun développe son savoir et son savoir-faire, a de quoi être fière de ses réalisations.

Le Cœur des Sciences de l’UQAM présente d’autres sorties telles : L’agriculture en ville et Place à l’écologie urbaine et cela, toujours à Montréal. Elles permettent de passer de la faune à la flore, de découvrir des espèces exotiques, indigènes, envahissantes, voire opportunistes.

Ces événements sont organisés en partenariat avec la Conférence régionale des élus de Montréal et la Maison du développement durable, le Palais des Congrès de Montréal ainsi que l’hôtel Hilton Bonaventure.

Montréal a une vie sur les toits qu’il faut s’empresser de découvrir.

__________
Pour prendre connaissance des futures sorties guidées, consulter : https://www.facebook.com/coeurdessciences
Réservations obligatoires (nombre limité de places) : http://coeurdessciences.uqam.ca/

[septembre 2014]